Sentir la chaleur sur le toit

4

Dans « Caractéristiques de performance de l’isolation des toits » (1979), Donald Brother, du Conseil sur les petites maisons de l’Université de l’Illinois, a écrit :

Pour qu’elle puisse être considérée comme une bonne isolation de toit, un matériau doit avoir plus qu’une faible conductivité thermique.

Voici les autres exigences :
    • Surface lisse
    • Léger
    • Stabilité dimensionnelle
    • Résistance au cisaillement
    • Résistance à la chaleur
    • Résistance à l’humidité
    • Compatibilité avec les autres composants
    • Robustesse
    • Résistance aux chocs
    • Résistance au vent
    • Résistance au feu
    • Stabilité chimique

Après avoir étudié la stabilité dimensionnelle dans le dernier article, cet article se concentrera sur la résistance au feu d’une autre des caractéristiques mises en évidence en 1979 par Donald Brother.

Pourquoi est-ce que la résistance au feu sur le toit est importante ?

Dans le cas d’un incendie, avoir des matériaux de construction résistants aux incendies ou non combustibles peuvent réduire l’accélération et l’intensité d’un feu, offrant plus de temps aux occupants pour quitter le bâtiment pour un endroit sûr et permettre au service d’incendie local d’arriver sur les lieux et d’être plus en mesure d’aborder l’incendie avant qu’il ne s’étende à d’autres domaines de l’immeuble ou dans les zones adjacentes.

La résistance au feu dans l’immeuble offre une protection passive contre les incendies, contrairement aux mesures actives (telles que les gicleurs, qui ne sont activés que pendant un incendie). L’isolation du toit contribue plus particulièrement à limiter la propagation du feu de l’extérieur vers l’intérieur, ainsi qu’à limiter la propagation du feu par l’intérieur du bâtiment.

Test comparatif d’isolation du toit contre le feu avec Tony Crimi

L’utilisation de matériaux ignifuges peut aider à réduire le risque d’incendie, ainsi que contribuer à limiter le risque d’accroître les coûts après un incendie. Ces coûts potentiels pourraient inclure :
    • Des pertes d’affaires
    • L’augmentation des primes d’assurance
    • Des retards de production
    • Des problèmes de relations publiques

Quand est-ce que la résistance au feu sur le toit est importante ?

Tous les bâtiments doivent être résistants aux incendies, mais certains types de bâtiments et de constructions nécessitent des services supplémentaires afin de réduire le risque d’incendie, ou les effets d’un incendie. Lors de l’utilisation de matériaux combustibles dans un système de toit, des mesures supplémentaires peuvent être nécessaires pour répondre au code du bâtiment, telles que la laine minérale ou des produits de gypse, pour augmenter l’indice de résistance au feu. Pour des installations critiques, où du temps supplémentaire est nécessaire pour évacuer l’immeuble ou pour prévenir les dommages de matériaux précieux, avoir un système de toit résistant au feu peut constituer un facteur clé dans la réduction du risque et le gain de temps.

Avec la construction en bois se retrouvant dans des bâtiments de plus en plus larges et élevés, une plus grande attention doit être accordée aux risques pendant la phase de construction du projet, lorsque des mesures actives contre les incendies ne sont pas installées ou opérationnelles. L’utilisation d’isolation ignifuge ou de pièces protectrices peut aider à réduire le risque d’un incendie.

Les propriétaires et les gestionnaires d’installations peuvent aussi avoir une tolérance réduite à risque sur un projet particulier, en raison de l’exploitation ou de l’importance de la construction pour leur société. Comprendre vos clients ou votre propre tolérance au risque peut être important lorsque vous recommandez d’aller au-delà des exigences du code de votre juridiction locale. 

ROXUL et Volvo concernant la sécurité contre les incendies

Andrew Lindley — Gestionnaire de secteur, toiture